Entre recherche fondamentale et recherche appliquée

Entre recherche fondamentale et recherche appliquée

L’année dernière, l’AGPM a financé l’achat d’un casque de réalité virtuelle qui sera utilisé dans la recherche médicale pour le traitement du stress post-traumatique. Après avoir donné la parole au Pr. Clervoy à propos de l’état de stress post-traumatique, nous avons rencontré Pierre-François Rousseau, interne en psychiatrie à l'Hôpital d'Instruction des Armées (HIA) Sainte-Anne, à Toulon et doctorant en thèse de science détaché à l'institut de neurosciences de la Timone, à Marseille. C'est lui qui va mener cette recherche médicale.

Vous allez mener une étude sur l'« évaluation de l’efficacité de la Prazosine par rapport à la psychothérapie EMDR ». De quoi s'agit-il ?

Pierre-François Rousseau : Nous allons étudier l'impact d'un médicament, la Prazosine et d'un traitement psychologique, l'EMDR*, sur le sommeil de personnes en état de stress post-traumatique et sur des non malades. Il y aura 3 groupes : des malades traités avec la Prazosine, d'autres par EMDR et enfin des militaires volontaires sans état de stress post-traumatique. Nous avons besoin de militaires volontaires pour mener à bien cette étude. Il y aura un premier test d'évaluation, un traitement sur 10 semaines et un questionnaire à remplir par les volontaires 6 mois après.

Mais ces traitements sont-ils déjà efficaces ?

P.-F. R. : Oui, bien sûr. La Prazosine a fait ses preuves, de même que l'EMDR*. Ces deux traitements aident à retrouver un sommeil paradoxal plus dense et à évacuer des émotions trop fortes liées à un état de stress post-traumatique.

Alors, pourquoi cette étude ?

P.-F. R. : Pour pouvoir quantifier les résultats liés aux traitements et mieux comprendre leurs actions sur le cerveau. Durant le test, les volontaires porteront un casque de réalité virtuelle et seront immergés dans une embuscade sans ennemi visible en Afghanistan. Des électrodes retraceront en temps réel la réponse à la peur. Un TEP scan du cerveau quantifiera aussi la quantité d'énergie consommée par les différentes zones du cerveau.

* EMDR : eye movement desensitization and reprocessing (désensibilisation et reprogrammation par mouvement des yeux)

Lire la suite

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

* Champ obligatoire.
Les commentaires postés sur le BlogAgpm sont soumis à validation.