La réalité virtuelle : une efficacité démontrée

La réalité virtuelle : une efficacité démontrée

L’année dernière, l’AGPM a financé l’achat d’un casque de réalité virtuelle qui sera utilisé dans la recherche médicale pour le traitement du stress post-traumatique. Après avoir donné la parole au Pr. Clervoy à propos de l’état de stress post-traumatique, et à Pierre-François Rousseau sur le projet médical de recherche, nous avons rencontré le Dr. Eric Malbos, médecin au CHU de la Conception à Marseille et spécialiste du traitement par exposition à la réalité virtuelle.

Vous utilisez des casques de réalité virtuelle. Pouvez-vous nous dire ce dont il s'agit ?

Eric Malbos : Il s'agit d'un casque qui est équipé d'un écran par œil et d'écouteurs pour isoler complètement le patient des stimuli externes. Ce casque comporte également un détecteur de position pour la tête. Comme cela, le patient voit du ciel s'il regarde vers le haut et la terre s'il regarde en bas. Un joystick complète le dispositif pour qu'il puisse se déplacer dans l'environnement virtuel. Cela permet une immersion complète.

Ce genre de casque existe depuis longtemps ?

E. M. : Les premiers prototypes ont été créés à la fin des années 1960 à Harvard, aux États-Unis. Leur commercialisation a débuté dans les années 1990. Cette année, ils seront accessibles pour le grand public et vont coûter entre 300 et 500 euros. Leur utilisation dans un but thérapeutique, elle, a débuté en 1993.

Comment cela fonctionne-t-il ?

E. M. : Cela permet de vivre des situations stressantes de manière très contrôlée avec le thérapeute. Le cerveau a une grande plasticité. Tout est une question de point de vue des émotions et des pensées. Le casque de réalité virtuelle change le point de vue et la perspective. Et il permet de mieux intégrer les informations traumatisantes.

Son efficacité a été démontrée ?

E. M. : Cela fonctionne pour toutes les phobies, comme celle des hauteurs, par exemple. Mais des expériences ont montré que cela marche aussi sur d'autres troubles mentaux. L'efficacité de la thérapie par exposition à la réalité virtuelle a été démontrée sur les vétérans de la guerre du Vietnam qui souffraient de stress post-traumatique.

1 réponse

  1. visage Laure
    Voilà un outil prometteur ! Bravo et merci pour cette série d'articles très intéressants sur une problématique qui concerne beaucoup de militaires et plus largement les services de sécurité (pompiers, gendarmerie, police...).

Ajouter un commentaire

* Champ obligatoire.
Les commentaires postés sur le BlogAgpm sont soumis à validation.