L’état de stress post-traumatique : être attentif ensemble (3/3)

L’état de stress post-traumatique : être attentif ensemble (3/3)

Suite et fin de l'entretien avec le Pr. Patrick Clervoy, spécialiste de l'état de  stress post-traumatique*.

Professeur Clervoy, comment accueillir une personne présentant une blessure psychologique ?

D'abord en ayant un regard attentif et bienveillant. La stigmatisation peut être dommageable. La conséquence de cette stigmatisation est de produire un sentiment de honte chez le blessé et d’induire un retard dans la prise en charge. Dans les hôpitaux d'instruction des armées, un dépistage systématique – à partir d’un questionnaire, la PCLS (post-traumatic check-list scale) - est organisé le premier jour du retour, puis aux 3e, 6e et 12e mois. Cette surveillance étroite est indispensable car les troubles n'apparaissent pas au même moment selon les personnes. La difficulté est pour les « perdus de vue », ceux qui quittent l'armée à la fin de la mission et qui échappent à cette surveillance régulière.

Quels sont les signaux d'alerte pour la famille ?

P. C. : Pour l'entourage, la blessure psychique d’un de ses membres peut devenir une galère pour les autres ; les familles nous disent : « dans sa tête, c’est comme s’il était encore en Afghanistan », « il n'est plus le même », « il est irritable ». Ce sont autant de signaux d'alerte qui doivent déboucher sur une consultation. La famille aussi doit être aidée et participer à la guérison.

Comment peut agir l'entourage d'un blessé psychologique ?

En étant des « tuteurs de résilience ». Toute personne a en elle la capacité à se réparer, mais le blessé a besoin de sa famille pour activer cette capacité. D’une manière générale, il faut éviter les maladresses et surtout montrer sa solidarité.

* auteur de l'ouvrage grand public « Le syndrome de Lazare » chez Albin Michel, qui montre ce chemin de résilience.

A lire aussi :
- L’état de stress post-traumatique : une affection bien réelle (1/3)
- L’état de stress post-traumatique : on peut s’en sortir (2/3)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

* Champ obligatoire.
Les commentaires postés sur le BlogAgpm sont soumis à validation.