« Nous mutualisons et échangeons avec les autres associations » (2)

« Nous mutualisons et échangeons avec les autres associations » (2)

Suite de l'entretien avec Jean-Louis Vichot, président de l'ADOSM, dont le projet commun « ADO-ADOSM-FOSA » qui vise à soutenir les orphelins de la défense a remporté le Prix des internautes lors de la première édition du Prix Tégo de la solidarité.

L'association pour le développement des œuvres sociales de la Marine (ADOSM) a reçu le prix Tégo. Pour quelle action ?

Pour une action commune avec la FOSA et l'ADO. Nous concevons et préparons des évènements communs. Nous échangeons aussi sur les bonnes pratiques. Nous travaillons également avec « Les ailes brisées ». L'objectif est la mutualisation, l'entraide, l'échange de bons procédés pour accomplir au mieux nos missions. Notamment auprès des orphelins.

Comment fonctionne votre association ?

Par le biais de dons et l'adhésion. Tout le monde peut adhérer à l'association et il n'est pas nécessaire d'en être membre pour recevoir de l'aide. L'ADOSM compte 600 adhérents. L'adhésion est presque symbolique : 12 euros par an. Mais nous avons besoin de bénévoles. Ils ont un rôle double. Certains sont actifs tout au long de l'année. D'autres le sont au moment des journées d'entraide (Ventes de la Marine à Paris, Toulon, Brest et Cherbourg). Ces journées apportent 50 % de notre budget. Celui-ci est de 900 000 euros.

Vous avez besoin de dons ?

Oui, nous fonctionnons avec des subventions du GMPA, de l'AGPM, la DCNS par exemple, mais aussi avec les dons et legs de particuliers. Cela nous permet de financer les salaires des assistantes sociales (4 sur les 7 employés de l'association) et les dons et bourses que nous distribuons aux orphelins et aux familles. Nous sommes une association reconnue d'utilité publique et nous avons besoin de dons et de bénévoles.

Pour en savoir + : adosm.org

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

* Champ obligatoire.
Les commentaires postés sur le BlogAgpm sont soumis à validation.