Dépassement et solidarité

Dépassement et solidarité

Solidaire ! Voilà en un mot ce qui résume l'état d'esprit qui régnait à Marseille lors du championnat de France militaire de cross le 12 janvier. Plus de 500 militaires de la France entière se sont affrontés au cours d'une journée où les valeurs du sport et du monde de la Défense ont brillé.

athleg equipe

Solidarité sportive

"Nous venons pour nous faire plaisir avant tout. Les meilleurs sont présents et nous savons que nous ne pouvons pas lutter sportivement. Cela ne nous empêche pas de donner le maximum pour représenter au mieux notre unité et notre armée." Le maître Emmanuel, marin-pompier à Marseille est l'un des 500 participants au championnat de France de cross. "Je m'entraîne en plus de mes gardes et de ma vie de famille. Même si j'arrive à courir 3 fois par semaine, généralement de 6 à 7 heures le matin avant d'aller travailler, ce n'est pas suffisant pour rivaliser avec les champions qui bénéficient d'emploi du temps adapté pour se préparer."
Même écho pour le caporal-chef Arnaud, de la base aérienne de Cognac. "C'est avant tout le plaisir de courir ensemble et de faire briller l'équipe qui nous motive. La course est un sport individuel mais c'est bien l'esprit collectif qui nous aime."

Solidarité de corps

Parmi les coureurs, une dizaine de blessés des armées, venus disputés l'une des épreuves du challenge Ad Victoriam organisé par le Centre national des sports de la Défense (CNSD). Ce challenge multisports, qui se déroule sur différentes étapes tout au long de l’année n'a pas pour objectif de gagner chaque épreuve mais de participer le plus régulièrement possible à chaque étape, afin de permettre une reconstruction par le sport dans la durée. Une présence naturelle pour le lieutenant-colonel Dujon, chef de corps du 1er Régiment étranger, organisateur de la manifestation. "Dans la Légion, on ne laisse personne derrière. La solidarité avec les blessés est donc une évidence pour nous. Leur participation aux épreuves est une volonté partagée entre nous et le CNSD." Il conclut : " le dépassement de soi, que nous cultivons dans l'armée, est celui qui fait avancer les sportifs et qui permet aux blessés de se reconstruire."

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

* Champ obligatoire.
Les commentaires postés sur le BlogAgpm sont soumis à validation.