Sport, armée et santé

Sport, armée et santé

L'une des spécificités de la condition militaire est de nécessiter de la part de ses personnels la pratique régulière du sport pour maintenir leur condition physique mais également pour contribuer au bien-être sous toutes ses formes, à un sain équilibre de vie, facteur de stabilité et d’optimisation des capacités opérationnelles.

Six heures

Des six heures hebdomadaires habituellement prévues dans les armées, le temps consacré au sport peut avoisiner les six heures quotidiennes dans certaines unités hautement exigeantes (GIGN, forces spéciales…). L’entrainement physique est directement lié à l’emploi des personnels et spécifiquement adapté. Partie intégrante de la formation du militaire tout au long de sa carrière, quel que soit son grade ou sa fonction, le sport se décline en une large palette de disciplines individuelles et collectives.

Sport 2020

Le ministère de la Défense a défini sa nouvelle politique « Sport 2020 » qui se décline en 4 axes majeurs :

- la formation en entrainement physique militaire et sportif (EPMS), connue de tous, vécue au quotidien dans toutes les armes et armées. Elle est l’essence même de la préparation opérationnelle des forces armées.

- la réinsertion des blessés par le sport comme nous l'avons évoqué dans le billet« Maître de mon destin, capitaine de mon âme » ou plus récemment avec l'Open de natation.

- le sport d’élite : en février 2014, lors des derniers JO d’hiver à Sotchi, 22 des 118 sportifs français sélectionnés étaient des militaires. Leur participation a été particulièrement brillante puisque 6 militaires de l’École militaire de haute montagne (EMHM) de Chamonix sont repartis avec une (ou plusieurs) médailles. Le ministère de la Défense compte actuellement environ 110 sportifs de haut-niveau.

- le sport pour tous à destination des militaires, des familles, des retraités et même des civils, organisé autour de la fédération des clubs de la Défense. Ce sont quelques 400 clubs implantés très largement sur l'ensemble du territoire national mais également outre-mer et à l'étranger qui proposent à leurs 170 000 adhérents la possibilité de pratiquer 120 disciplines sportives.

Le sport favorise le bien-être, la santé, l'épanouissement personnel. A ce titre, même hors du cadre opérationnel, il est recommandé par les organismes de santé et de prévoyance dont l'AGPM, qui soutient régulièrement des manifestations sportives partout en France.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

* Champ obligatoire.
Les commentaires postés sur le BlogAgpm sont soumis à validation.