A l’AGPM, la solidarité porte un nom et vingt visages : le service Entraide.

A l’AGPM, la solidarité porte un nom et vingt visages : le service Entraide.

Définition de Solidarité : Sentiment qui pousse les hommes à s’accorder une aide mutuelle. Petit Larousse

Au sens propre, la solidarité est l’expression noble de la capacité qu’ont les individus à s’entraider en cas de nécessité. Au sens plus figuré, cela peut être l’expression d’un slogan publicitaire idéal pour créer de la « sympathie » avec une marque.

La solidarité, c’est même très tendance. Oui, mais voilà, à force d’être utilisée comme un label par les entreprises de toute nature, on s’y perd.

Est-il encore possible de croire que la solidarité soit une vocation, ou une réalité ? Eh bien, le service Entraide de l’AGPM, qui se démène tous les jours sur le terrain auprès de personnes en difficulté (passagère ou durable) est le témoin que, non, la solidarité n’est pas seulement un faire-valoir.

Un mari décédé en opération, un enfant atteint de handicap, et c’est toute une organisation de vie qui bascule. Démarches, paperasse, baisse de moral, tels sont les défis à relever par nos équipes, dans le cadre de leurs missions.

Eh oui, la solidarité, c’est plus qu’un concept : çà se vit dans l’action. Et de l’énergie, il leur en faut pour dépasser les aléas de la vie que rencontrent nos adhérents : décès, maladie, accident, handicap, détresse sociale…

Près de mille visites par an sont effectuées par nos vingt-et-un délégués Entraide sur le terrain, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’au bout de quarante ans tout rond d’existence, l’Entraide, comme les « Restos du Cœur », c’est pas prêt de s’arrêter.

A l’occasion du 40e anniversaire du service Entraide, nous avons choisi de partager avec vous quelques témoignages de nos adhérents. Bien sûr, ils rendent hommage à l’action de solidarité de l’AGPM, mais ils comportent également en eux de quoi redonner courage, énergie et optimisme à tous ceux qui ont connu des blessures de la vie.

1. une maman témoigne avec ses enfants

2. une maman créé un site dédié à son fils

3. annonce de l'adoption d'un petit garçon

4. la légion nous écrit

5. soutien suite à la disparition d'un enfant

6. accompagnement suite à un décès

Vous aussi, vous voulez réagir à ces actions de solidarité, parce que c’est votre métier, une implication bénévole, que vous en avez bénéficié ou simplement parce que ce mot est évocateur ?

Faites-nous part de votre expérience et de votre ressenti. Postez votre billet ici.

3 réponses

  1. BONIFACE55
    Bonjour, J'ai 55 ans, en retraite et en pleine forme, tant physiquement que moralement. Pourtant j'ai perdu 50% de mon pouvoir d'achat dès la retraite. Mais j'ai aujourd'hui une qualité de vie extraordinaire. Rendez-vous compte, je m'occupe de ma famille à plein temps. Vous conviendrez que cela n'a pas toujours été facile à une période où j'étais dans l'opérationnel. Maintenant, j'ai décidé de m'occuper aussi de ma petite personne et de faire profiter de mes conseils tous ceux qui le désirent. Je pense que mon expérience me permet de le faire en toute humilité. J'ai toujours été sportif et en prenant soin de moi depuis longtemps je suis fier de vous dire que je continu à faire mes sports favoris sans maux. Je continu de nager, courir, faire du vélo ou marcher sans soucis d'articulations ou de problèmes divers. Simplement, parce que je me nourri de façon équilibré, sans tabac, en étant raisonnable avec l'alcool. Mais je bois beaucoup d'eau et consomme des suppléments nutritionnels essentiels qui permettent à mon corps d'être au maximum de ma forme. Je demeure pour encore une bonne année dans le 13ème arrondissement de Paris. Peut-être qu'un blogueur parisien qui lira ce commentaire aura envie de m'accompagner au cours de mes séances sportives. Il peut m'appeler, il sera le bienvenue. J'ai l'intention de faire "payer" l'état par une pension d'Adjudant-Chef le plus longtemps possible. La vie jusqu'à maintenant m'a été favorable, elle doit l'être encore et encore, aussi longtemps que la maladie ne m'atteindra pas. Malheureusement, la pollution atmosphérique de Paris ne m'est pas favorable. Mais comme je fais de la prévention et que je ne fais jamais de sport en ville, je limite les dégâts, les inconvénients des grandes villes. J'appelle tous les retraités qui veulent profiter de la vie, rester en forme, continuer à faire du sport, profiter de sa famille pendant très longtemps encore, à venir me rejoindre. Vous ne devez pas vous ennuyer. Nous avons plein de choses à faire, beaucoup de personnes ont encore besoin de nous. Mobilisons nous pour aider celles et ceux qui nous le demande. Ce n'est pas parce que nous sommes en retraite que nous sommes foutus. Bien au contraire, nous avons la chance de ne plus avoir de contraintes professionnelles ni de pressions hiérarchiques. Si nous sommes encore en bonne santé, conservons là précieusement. La vie, le temps qu'il nous reste, ne doit être que du pure bonheur. C'est peut-être aussi le moment de se mettre en phase avec notre créateur en étudiant sa parole et en suivant les traces de son fils bien aimé pour les croyants qui espèrent la vie éternelle, sans guerres, sans maladies, sans pauvretés, sans vieillesses. C'est aussi le moment de donner notre amour à celles et ceux que nous avons oubliés ou lésés. C'est le moment de se réconcilier avec un membre de sa famille ou ses voisins pour être serein et heureux. Le moment de régler toutes nos mauvaises affaires pour être en paix avec nous même. Nous avons maintenant tout le temps pour devenir utile, indispensable, fort dans sa tête, dans son corps, intègre et endurant... pour les autres. Je suis persuadé que c'est le meilleur moment de notre vie, ne le gâchons pas. Donnons de notre temps, soyons le papy sur qui l'on peut compter. Quelle satisfaction, quel bonheur que de pouvoir donner une partie de son temps pour les autres. Ma règle d'or aujourd'hui : TOUS CE QUE VOUS VOULEZ QUE LES HOMMES FASSENT POUR VOUS, VOUS AUSSI, VOUS DEVEZ LE FAIRE DE MÊME POUR EUX. Mesdames et messieurs les blogueurs, méditez cela, n'hésitez pas à laisser vos commentaires. Vivons pleinement la vie que nous voulons, que nous méritons !
  2. foudroyantbleu
    Une très bonne méditation = merci !
  3. Sophie-A
    Bonjour, Nous avons bénéficié de la présence et du soutien du service Entraide, dès que les problèmes de santé de notre fille ont été identifiés et sa situation de handicap reconnue. Grâce à l'AGPM, nous avons pu équiper notre véhicule d'un très couteux siège auto pour transporter notre enfant. Avec cette mobilité retrouvée (en complément d'autres équipements) la vie familiale a repris un tournant plus normal. Nous avons gardé des liens, bien que la situation n'évolue plus beaucoup. Merci à toute l'équipe Entraide de Dijon pour son accompagnement Sophie
  4. [...] notamment la déléguée Entraide de la région Edwige Martin et le responsable de l’agence metzine Pascal Masson, était [...]

Ajouter un commentaire

* Champ obligatoire.
Les commentaires postés sur le BlogAgpm sont soumis à validation.