Colis de Noël : un message fort pour nos soldats

Colis de Noël : un message fort pour nos soldats

C'est dans une atmosphère particulière que les bénévoles de l'association Solidarité Défense se se sont retrouvés les 16 et 17 novembre pour confectionner les colis de Noël qui seront envoyés aux soldats qui passent les fêtes en OPEX.

A midi, la minute de silence a été présidé par le chef d'état-major des armées

Les attentats du week-end qui ont frappé la capitale sont dans tous les esprits. "Bien sûr qu'on y pense ! Cela donne un sens encore plus particulier à notre action," témoigne une bénévole.

Un contexte particulier

Dans la salle des colonnes du Gouverneur de Paris ils sont une soixantaine à s'activer. "Nous devions être rejoint par une trentaine de lycéens d'Ile-de-France mais leur venue a été annulée. C'est vraiment dommage car l'un des buts de notre association est de créer des rencontres entre le monde civil et le monde de la défense. Deux professeurs sont tout de même venus sur leur jour de congés et nous avons réussi à mobiliser des volontaires à la dernière minute pour nous prêter main forte," explique Loïse Lanxade qui dirige les opérations. Épouse de l’amiral (2s) Lanxade, président de l’association, elle est très impliquée dans les missions de Solidarité Défense depuis sa création il y a 20 ans.

La mobilisation des acteurs de la solidarité

Tout le monde est mobilisé pour réaliser les 8 000 colis en quelques heures

Parmi les bénévoles, aux côtés des adhérents de Solidarité Défense, des membres de différentes associations de solidarité comme l'ANFEM et l'ARIA (associations de femmes de militaire) se mobilisent chaque année. "L'ANFEM se charge de récolter une partie des dessins auprès des écoles primaires. Nous avons des retour très touchants notamment celui de militaires qui sont venus en personne remercier les élèves pour leur dessin," témoigne Catherine Goudeau, la président de l'ANFEM.

Des bénévoles de tous horizons

En effet, dans chaque colis, en plus d'une lettre du président, des vœux et cadeaux de différents partenaires, les soldats reçoivent tous plusieurs  dessins d'enfants. "C'est bien sûr ce qui m'a le plus touché quand j'ai reçu mon colis alors que j'étais en mission sur le Charles-de-Gaulle il y a quelques années. Depuis que je suis en poste à Paris, je suis bénévole à Solidarité Défense. Le week-end, je vais visiter des blessés dans les hôpitaux militaires et donc aujourd'hui, logiquement, je viens faire les colis.  Au-delà du colis, c'est la symbolique qui compte. Savoir que des gens nous soutiennent dans nos missions, c’est réconfortant." ajoute Vanessa.

Les bénévoles n'ont pas tous un lien avec le monde de la Défense. Valérie, 28 ans, vient de rejoindre l’association. "Je travaille dans le monde la sécurité mais je ne connais pas du tout le monde des militaires. J'ai découvert Solidarité Défense en cherchant sur Internet. Leur projet m'a plu et je suis contente de débuter par cette opération solidaire et conviviale. J'ai vraiment été bien accueillie et c'est très enrichissant de discuter avec tous les volontaires."

Des soutiens de poids

En deux jours, plus de 8 000 colis sont ainsi confectionnés puis expédiés aux quatre coins du monde, partout où des soldats sont en mission extérieure. De nombreuses autorités militaires (chefs d'états-majors) et civils (secrétaires d'état aux anciens combattants), malgré une actualité chargée, sont venus apporter leur soutien aux bénévoles et affirmer l'importance de cette opérations pour tous les soldats.

"Parmi les réflexions qu'il va nous falloir mener, il y a la prise en compte des milliers d'hommes mobilisés sur le territoire français qui passeront pas les fêtes avec leurs proches. Aujourd'hui, nous ne savons pas encore comment nous pourrons répondre à ces nouvelles données," annonce l'amiral Lanxade, le président de l'association.

Une première pour Tégo

Le président de Tégo est venu saluer les bénévoles

C'est à cette opération que Tégo, la nouvelle fédération créée en 2015 par l'AGPM et le GMPA, a tenu à s'associer pour sa première action visible.  "Jusqu'à présent, nos deux associations  agissaient chacune de leur côté. L'un des buts de Tégo est d'agir conjointement pour une plus grande efficacité. Ces colis de Noël sont une très belle opération qui va droit au cœur des soldats. Il nous semblait normal de nous y associer," complète le général de corps d'armée de gendarmerie (2s) Jean-Louis Fournaise, le président de Tégo.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

* Champ obligatoire.
Les commentaires postés sur le BlogAgpm sont soumis à validation.