Pour oser parler du deuil périnatal

Pour oser parler du deuil périnatal

Danielle Schroder, 40 ans, a découvert alors qu'elle était à la maternité pour accoucher que son bébé était déjà mort dans son ventre. De nombreuses femmes sont confrontées à cette terrible situation, mais cela reste un sujet tabou et c’est pour cette raison qu’elle a voulu témoigner dans un livre "Maman et pourtant" et qu'elle a crée un espace d'écoute bienveillante, La Passerelle des Par'Anges.

"Le deuil périnatal n'est pas une maladie, c'est un cheminement normal à entreprendre, chacun à son rythme. Ce n'est pas un tabou, cela peut arriver à n'importe quels parents," explique-t-elle sur sa page Facebook. "Je suis libératrice de parole et auteure. Je ne suis ni psychologue, ni sophrologue, ni psychothérapeute. Je vous accueille au sein de mon espace d'écoute à votre bon vouloir."

La Passerelle des Par'Anges accueille toute personne exprimant un mal être, des souffrances à la suite de la perte d'un enfant décédé de mort fœtale in utero, mort subite du nourrisson, IMG, IVG (quelle soit médicale, volontaire ou accidentelle).

Les séances se déroulent à l'espace d'écoute (à la maison médicale de Trignac-44), à votre domicile, en extérieure, par téléphone ou Skype.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

* Champ obligatoire.
Les commentaires postés sur le BlogAgpm sont soumis à validation.