Le cyberterrorisme

Le cyberterrorisme

Dans le prolongement de l'évolution de nos sociétés où la technologie et internet sont au cœur de toutes les activités humaines, le terrorisme s'adapte et évolue. Aujourd'hui, nous voyons apparaître un nouveau vocable aux multiples facettes : le cyberterrorisme.

Une définition complexe

Alliance de deux termes (cyberspace et terrorisme), la définition du cyberterrorisme n'est pas chose aisée. De façon simplifiée, nous pourrions dire qu'il s'agit d'un sous-ensemble du terrorisme. Sa caractéristique est que l'acte terroriste va être exécuté par des moyens et avec des supports technologiques liés au réseau internet. La différenciation entre terrorisme et cyberterrorisme se fera donc non pas par le but (identique) mais par les moyens mis en œuvre pour l'atteindre (informatiques).

Cas concret du mois de janvier 2015

Les attentats récents qui ont frappé notre pays sont encore dans tous les esprits. Ils ont comporté à la fois un volet « terrorisme » et un volet « cyberterrorisme» caractérisé ici par l'usage des moyens technologiques et de communication des terroristes dans la préparation, la coordination et la réalisation de leurs actions. Nos experts dans la lutte contre le terrorisme ont exploité ces données, analysé tous les échanges numériques, informatiques, téléphoniques pour identifier, dans les délais remarquablement courts, les complices et toutes les personnes en lien avec les terroristes.

2005, première attaque Cyber

Stuxnet, la première arme cyber identifiée comme telle dans le monde a été mise en œuvre dans une centrale nucléaire iranienne en 2005. Cette cyber-attaque a conduit à la destruction physique d'installations industrielles sensibles par l'utilisation de moyens cybernétiques. Une nouvelle ère s'est donc ouverte par cet événement.

Depuis, d'autres attaques ont eu lieu mais dans une relative discrétion tant dans le déroulement que dans le résultat car les organismes victimes de ces actes sont réticents à communiquer à ce sujet. En effet, les enjeux et les risques sont directement liés au niveau de vulnérabilité des systèmes techniques d'aujourd'hui : la menace d'une attaque de ce type est bien réelle. En outre, elle concerne tous les domaines de l'industrie : énergie, transport, environnement, productions de toute nature. Toutes les installations sont donc vulnérables.

Évolution et perspectives du cyberterrorisme

Le cyberterrorisme est le terrorisme de l'avenir : il est encore actuellement difficile d'en mesurer toute la portée. Le cyberterrorisme va indéniablement ouvrir les portes d'un terrorisme extrêmement violent, dur et qui va pouvoir s’immiscer partout et attaquer toutes sortes de cibles aussi bien civiles que militaires.

En effet, il n'existe plus de système informatique, cybernétique, qui ne soit connecté à Internet. Or tout système connecté à Internet est très vulnérable par la convergence technologique extrême. De fait, il devient possible de hacker n'importe quel système industriel raccordé à internet.

Le cyberterrorisme va utiliser ces vulnérabilités et ces failles. On évolue vers un danger réel qui n'est plus une hypothèse d'école qui pouvait prêter à sourire. Maintenant la prise de conscience est réelle : ces sujets sont véritablement les enjeux de lutte anti-terroriste des années à venir.

Pour en savoir plus, écoutez l'émission radiophonique réalisée par l'auteur en présence d'Alexandre, officier d'active des Services Spéciaux, actuellement en poste au plus haut niveau de l’État, consacré au cyberterrorisme (durée : 12 minutes).

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

* Champ obligatoire.
Les commentaires postés sur le BlogAgpm sont soumis à validation.